Le mois de juin est bien entamé. Le dernier mois de l’année pour tous ceux qui sont dans un rythme scolaire : élèves, étudiants, enseignants… et parents, grands-parents. La période estivale qui se profile nous invite à changer de rythme : mais ralentissons-nous pour autant ?

Cette fin d’année ressemble bien souvent à une course contre la montre !

Entre les examens des uns, les fêtes de fin d’année des écoles, des associations sportives et culturelles, la réservation du summer camp du plus grand, les dates de la centre aéré pour le plus jeune, la réservation du gite pour la deuxième semaine d’août… Quand ce n’est pas déjà la préparation de la rentrée prochaine : inscriptions, candidatures, bourses aux livres, achats de fournitures…

Nous vivons une course, nos enfants courent avec nous, et ce mouvement semble s’accélérer à mesure que les enfants grandissent. Nous vivons, dans nos familles, dans les établissements scolaires, en pleine accélération.

Chrono blog

Gilles est un ancien trader devenu instituteur dans le 19ème arrondissement de Paris. Il s’interroge avec ses élèves de CM2 sur l’accélération vertigineuse de notre monde. Fasciné par leurs réflexions sur notre mode de vie et notre rapport au temps, il décide de les filmer puis d’aller à la rencontre d’experts du sujet.
Pourquoi nos sociétés recherchent-elles toujours plus de croissance ? À quel impératif obéit cette accélération alors même que des enfants de 10 ans mettent en évidence ses limites?

La Fondation Nicolas Hulot a soutenu le documentaire depuis le premier jour, et toute l’équipe du film remercie chaleureusement l’équipe de la Fondation grâce à qui une journée exceptionnelle a pu être organisée le 3 juin dernier à Cancale, en Bretagne, où 390 personnes, dont 150 collégiens ont vu le film ce jour là.

Depuis plusieurs années, Nicolas Hulot réside sur la Côte d’Emeraude, en Bretagne et c’est donc en voisin qu’il est venu participer au ciné-échange suivant la projection du film Tout s’accélère au cinéma associatif le Duguesclin, situé dans une ancienne église romane, dans une ruelle médiévale.


[EXTRAIT VIDEO : Gilles Vernet nous tente avec le métier d’enseignant]

Bien qu’ayant participé au film, Nicolas Hulot ne l’avait pas vu !

Après un moment de méditation guidée par Gilles Vernet, l’échange entre Nicolas Hulot, Gilles Vernet et le public Breton a pu débuter. De nombreuses réflexions croisées émergent, sur le thème du temps, en rapport avec la question du travail, de la mort, de l’environnement, et de notre rythme de vie.

« Vite, on va être en retard, dépêche toi ! » On dit à la fois attends : et dépêche toi ! Deux injonctions différentes !

Combien de fois par jour nos enfants entendent-ils ces phrases ?

Voici un court extrait du ciné-échange, dans lequel Gilles Vernet et Nicolas Hulot livrent leur pensée sur ce stress que nous communiquons aux plus jeunes :

[EXTRAIT VIDEO du ciné-échange ]

Un peu plus tard dans le ciné-échange, Nicolas Hulot s’adresse à Gilles Vernet :

“Je serais curieux de savoir si l’ex-trader que tu es serait capable d’estimer la valeur du chant d’un oiseau, d’un coucher de soleil ou d’un paysage marin. Les lois humaines ne peuvent pas s’exonérer des lois de la nature. D’abord nous ne sommes pas étrangers aux lois de la nature, il serait temps que l’homme s’en rende compte. C’est un privilège puisque la nature c’est l’ensemble du vivant et que pour finir, dans l’univers la vie n’est pas la norme mais l’exception. Et nous faisons partie de cette exception.“

Alors, pendant ces vacances, et si nous nous replongions dans nos meilleurs souvenirs d’enfance : est-ce que nous n’avons pas la nostalgie de ces moments où nous avions le temps de nous ennuyer, d’observer le vivant, de rêver, de nous projeter, d’expérimenter, d’être ensemble…?

Laissons aux enfants de 2016 un peu, voir beaucoup de temps pour eux !

Cette période estivale est aussi le moment idéal pour les responsabiliser par rapport au temps, les laisser s’organiser en fonction à leurs envies et de leurs objectifs.

Le conseil de Gilles Vernet à ses élèves de CM2 : « Prenez le temps de vous reposer beaucoup, et travaillez 30 minutes par jour. » Cela laisse le temps pour les parties de cartes, les promenades à bicyclette, les châteaux de sable, la construction de cabanes et les rediffusions de films de Jacques Tati !